4.30.2017

G. Moustaki - Here's to you / Marche de Sacco et Vanzetti


À  propos de cette chanson

Here's to you est une chanson de Joan Baez et Ennio Morricone, parue en 1971 dans la bande originale du film Sacco et Vanzetti de Giuliano Montaldo.

C'est un hommage aux deux anarchistes d'origine italienne Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti qui furent victimes d'un scandale judiciaire survenu dans les années 1920 aux États-Unis et connu sous le nom d'Affaire Sacco et Vanzetti.

Les paroles sont de Joan Baez. Elles sont répétées en boucle durant toute la durée de la chanson.

Aux États-unis, cette chanson est devenue un hymne du mouvement pour les droits civiques des années 1970.

En Europe, c'est toute une génération qui danse sur Here’s to you à l'été 1971.

La reprise de Georges Moustaki 

Il reprend la chanson en français en 1971 sous le titre "La Marche de Sacco et Vanzetti"

Dans la vidéo Moustaki et Marta Contreras interprètent la chanson en français , anglais et espagnol

Paroles

Maintenant Nicolas et Bart
Vous dormez au fond de nos coeurs
Vous étiez tout seuls dans la mort
Mais par elle vous vaincrez.

Here's to you, Nicola and Bart
Rest forever here in our hearts
The last and final moment is yours
That agony is your triumph

Canto aquí Nicolas e Bart
Vuestro fin y vuestra prision
El morit les dió libertad
Y un lugar en mi corazon

Here's to you, Nicola and Bart
Rest forever here in our hearts
The last and final moment is yours
That agony is your triumph

Maintenant Nicolas et Bart
Vous dormez au fond de nos cœurs
Vous étiez tous seuls dans la mort
Mais par elle vous vaincrez !

Vidéo
You Tube de fritz51342

4.14.2017

Georges Moustaki à Françoise Hardy - Le métèque (1969)


Paroles :

Avec ma gueule de métèque,
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents,

Avec mes yeux tout délavés
Qui me donnent l'air de rêver,
Moi qui ne rêve plus souvent,

Avec mes mains de maraudeur,
de musicien et de rôdeur
Qui ont pillé tant de jardins,

Avec ma bouche qui a bu,
Qui a embrassé et mordu
Sans jamais assouvir sa faim...

Avec ma gueule de métèque,
De Juif errant, de pâtre grec,
De voleur et de vagabond,

Avec ma peau qui s'est frottée
Au soleil de tous les étés
Et tout ce qui portait jupon,

Avec mon coeur qui a su faire
Souffrir autant qu'il a souffert
Sans pour cela faire d'histoires,

Avec mon âme qui n'a plus
La moindre chance de salut
Pour éviter le purgatoire...

Avec ma gueule de métèque,
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents,

Je viendrai, ma douce captive,
Mon âme sœur, ma source vive,
Je viendrai boire tes vingt ans

Et je serai Prince de sang,
Rêveur ou bien adolescent,
Comme il te plaira de choisir;

Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir.

Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour

Que nous vivrons à en mourir.


Vidéo :  Chaîne Lilly Rose

3.30.2017

Moustaki : la carte du tendre / Dire qu'il faudra mourir un jour


Dans cette vidéo deux belles chansons

Chanson 1

Ouvrez le lien ci-dessous pour regarder la vidéo et suivre les paroles

Chanson 2

Dire qu'il faudra mourir un jour

Paroles

Dire qu'il faudra mourir un jour,
Quitter sa vie et ses amours,
Dire qu'il faudra laisser tout ça
Pour Dieu sait quel au-delà.

REFRAIN:

Dire qu'il faudra mourir un jour
Dire qu'il faudra mourir un jour
C'est dur à penser, il faut bien le dire.

Dire qu'il faudra rester tout seul
Dans la tristesse d'un linceul
Sans une fille pour la nuit,
Sans une goutte de whisky.

REFRAIN

Dire qu'il faudra, bon gré mal gré,
Finir dans d'éternels regrets,
Moi qui voudrais plus d'une vie
Pour passer toutes mes envies.

REFRAIN

Dire qu'il faudra mourir d'ennui
En enfer ou en paradis,
Passer toute une éternité
Sans jamais pouvoir s'évader...

REFRAIN

Dire qu'il faudra mourir encore,
Moi qui suis souvent déjà mort,
Oui mort d'amour et de plaisir.
De quoi pourrais-je mieux mourir?

Dire qu'il faudra mourir un jour,
C'est dur à penser, mon amour.

3.15.2017

NOUS : Inédit de Moustaki ( 1957 ) par Célina Ramsauer


En 1957 Georges Moustaki écrit le titre "NOUS" 

Florence Véran en compose la musique.

Il y a 60 ans, peu avant Milord et Le Métèque, Georges Moustaki écrivait "NOUS", qu'il offrit à son amie Célina Ramsauer en 2011. "NOUS" est l'unique titre de l'artiste transmis de son vivant.

L’inédit remonte à 1957 et a semble-t-il longtemps dormi dans les tiroirs d’un bouquiniste. Le hasard veut qu’il y soit découvert par une fan de Célina Ramsauer qui l’acquiert et lui envoie …

Oubliée, perdue des décennies, la chanson orpheline de voix qui la fera vivre existe de nouveau, avec sa part de mystère, sans doute le parfum d’une inconnue qui pudiquement se cache derrière les mots, " cet immense plaisir / impossible à décrire… "

Juste après la découverte de la partition Moustaki (déjà malade) voulait que ce soit Célina qui sorte de l'ombre cette chanson oubliée.


Paroles

/////////

Nous , c'est toi et moi
Et ce qui nous entoure

C'est la même loi
Au long des mêmes jours,

C'est le même toit
Veillant sur nous toujours,

C'est ma vie dans tes bras
Ne vivre que par toi
Ne vivre que pour toi ...

Nous c'est se confondre
comme mer et ciel,

Les baisers sans nombre
Unissant nos réveils

Ne formant qu'une ombre
Sous les mêmes soleils.

Un simple mot très doux
Et si fort malgré tout,
Car nous, ...c'est notre amour

///////////

Nous, c'est quand plus rien
Ne compte que nous deux

Le même destin
Vu par les mêmes yeux

Lorsque la nuit vient
Nous rendre plus heureux

C'est de pouvoir te dire
Cet immense plaisir
Impossible à décrire

Nous c'est quand nos lèvres
N'ont qu'une seule voix

C'est dans chaque rêve
Retrouver chaque fois cet amour
Qui soulève ton coeur et le mien

Quand ils ne font plus ( qu'en célébrer cet amour? )
(Qu'un c'est le fragile? , ...?)
Sans qui nous ne sommes rien

Nous ne sommes rien
Nous rien

///////////////////////